Le Sous-guichet 2.1 du FNDA mise sur le financement des innovations agricoles et leur diffusion Pour les acteurs de l’agriculture béninoise, la recherche et la diffusion des innovations agricoles demeurent un luxe. Pourtant, elles constituent les premières conditions du développement maitrisé d’une agriculture moderne. Afin de combler les besoins en recherche et en diffusion des dernières innovations agricoles, le Fonds National de Développement Agricole a décidé de renforcer son arsenal en se dotant d’un dispositif adéquat.

Il s’agit du Sous-guichet 2.1 baptisé « Fonds de recherche agricole appliquée et de vulgarisation ». Ce fonds, en renfort au savoir-faire des agriculteurs, a pour but de soutenir financièrement, et sous forme de subvention, les travaux de recherche pertinents et d’intérêt pour le développement d’une filière agricole ainsi que la diffusion et vulgarisation des résultats au profit des acteurs du secteur.

En effet, face aux multiples enjeux liés à la transformation des marchés mondiaux, à l’importance croissante des enjeux environnementaux auxquels le secteur agricole est astreint, les crédits agricoles à eux seuls ne suffisent plus. Dans ce contexte mouvant, le mécanisme recherche et développement, doit s’adapter pour pouvoir répondre aux nouvelles problématiques exprimées par les agriculteurs, les pouvoirs publics et les autres parties prenantes.

Ainsi, le FNDA à travers le Sous-guichet 2.1 s’attèle à valoriser les travaux de recherche identifiés en réponse à l’amélioration des performances des producteurs, transformateurs et commerçants évoluant au sein des filières cibles. A la demande des producteurs agricoles individuels, des groupements, des coopératives, des entrepreneurs agricoles et des faitières, une structure de recherches aura la possibilité de présenter et de recevoir une subvention pour la réalisation de projets de recherche agricole allant dans le sens de la recherche appliquée ou de la vulgarisation des résultats de recherche.