L’investissement massif dans l’agriculture est un puissant vecteur de redynamisation et de diversification des filières agricoles pour l’auto-suffisance alimentaire au Bénin. Et c’est en réponse à ce besoin vital dans le secteur, que le Fonds National de Développement Agricole (FNDA) a prévu dans son Guichet 1, les subventions aux investissements agricoles. Après le Fonds d’investissements Agricoles structurants d’intérêt public orientés vers l’entrepreneuriat agricole, le Sous-Guichet 1.2 apporte une solution spécifique à travers le Fonds d’Investissements Agricoles à Caractère Privé. Cet autre dispositif s’est avéré être un outil essentiel en faveur de la croissance économique inclusive, de la durabilité environnementale et de la réduction de la pauvreté.

En effet, le Fonds d’Investissements Agricoles à Caractère Privé est destiné au financement des exploitants et entrepreneurs agricoles pour le démarrage, la consolidation, l’extension et la professionnalisation de leurs activités de production, de transformation et de commercialisation des produits agricoles. Il est octroyé sous forme de subventions à frais partagés.

Ce type de financement à grande bonification est une des conditions pour accélérer le développement et la bonne organisation du secteur agricole au Benin. Surtout quand on sait que le potentiel agricole béninois présente d’énormes opportunités à saisir en termes d’intensification de production et de structuration des chaines de valeurs agricoles. Bien que diversifié, l’investissement agricole demeure jusque-là faible. Le basculement vers une agriculture moderne et intensive doit donc nécessairement passer par l’élaboration d’une politique agricole globale qui prend en considération plusieurs volets notamment la mise en place du Fonds d’investissements Agricoles à caractère privé.