Le consortium ALAFIA a abrité ce lundi 22 Mars 2021 un atelier de formation. Il s’agit d’une session avec les Systèmes Financiers Décentralisés partenaires du FNDA. Elle porte sur le fonctionnement du marché des financements agricoles. Le thème de la rencontre s’intitule, « les opportunités des marchés dans les Pôles de Développement Agricole (PDA) au Bénin et la conception des produits agricoles ».La formation prévue pour durer trois jours, a été répartie en deux sessions.

La première concerne l’analyse des marchés financiers agricoles, et vise trois objectifs. Elle permettra aux participants d’être en mesure de décrire les tendances actuelles des marchés agricoles et de la finance agricole, notamment pour les filières prioritaires dans les Pôles de Développement Agricole. A en croire les organisateurs, les participants seront à même d’identifier quatre faiblesses dans l’offre actuelle de financement agricole par rapport aux opportunités et menaces desdits marchés, et aux besoins réels des acteurs des filières concernées.

L’autre enjeu de ce module est également d’outiller les participants, afin qu’ils sachent évaluer les marchés de financement agricole. L’identification puis la hiérarchisation des créneaux de clients en expansion dans le secteur agricole, notamment dans les zones d’intervention de leurs SFD, seront aussi d’éléments à maitriser par les acteurs.

Quant à la seconde session qui a pour thème la conception des produits de financements agricoles, elle a pour objectifs de renforcer les capacités des participants à examiner les chaînes actives dans leurs zones d’intervention et d’identifier les besoins de financement communs des clients engagés dans les différents segments desdites chaînes de valeurs. Les participants pourront alors identifier les opportunités de connaissance du marché pour faciliter la conception de produits qui ont une forte proposition de valeur.

A la fin de cette session, les SFD partenaires seront en mesure de créer un processus de collecte d’informations sur le marché pouvant permettre la conception et la livraison efficace des produits. Le Fonds National de Développement Agricole qui a initié cette séance de formation, veut motiver les SFD à disposer d’éléments nécessaires pouvant faciliter la mise en place d’un processus pour intégrer la gestion des risques dans la conception des produits.