Le Fonds National de Développement Agricole (FNDA) repositionne l’agriculture au service de la transformation structurelle de l’économie et du développement du capital humain. Cet instrument destiné au financement des exploitants et entrepreneurs agricoles, a prévu dans son Sous-Guichet 1.1, un Fonds d’Investissements Agricoles Structurants d’intérêt public orienté vers l’entrepreneuriat agricole. Les communes et les associations intercommunales sont les principaux bénéficiaires de ce volet qui favorise la création des conditions favorables au développement des filières agricoles.

Les communes du Bénin sont pour la plupart confrontées à des problèmes de ressources financières pour l’érection des infrastructures et équipements à usage collectif. Pour appuyer les communes dans la construction des ouvrages marchands, le FNDA apporte une subvention partielle de plus de 80% du montant de ces projets. Parfois, ces subventions couvrent intégralement le montant du projet. Le dynamisme des communes et des associations intercommunales leur permettra de bénéficier de financement dans plusieurs secteurs. Le FNDA est donc un instrument public disponible pour toutes les communes.

Grâce à la transparence qui prévaut dans la sélection des projets, les communes et les associations intercommunales ont désormais une nouvelle aubaine pour booster l’économie locale. Cette facilité du FNDA constitue un instrument efficace pour la redynamisation du secteur agricole. Le FNDA est opérationnel et l’État y a mis des ressources subséquentes pour accompagner tous les projets agricoles pertinents. L’idéal pour chaque commune ou association intercommunale est de se rapprocher des Agences Territoriales de Développement Agricole (ATDA) afin d’élaborer un projet suivant le Pôle de Développement Agricole (PDA) adéquat.

Cet instrument de financement concerne des investissements de grande envergure, fonction de leur couverture géographique, coût et portée socio-économique. Faut-il le rappeler, ledit projet doit prendre en compte les infrastructures, de conservation, de transformation et de commercialisation d’utilité socio-économique. L’institution que constitue le Fonds National pour le Développement Agricole dispose d’un mécanisme qui facilite les différentes procédures aux demandeurs. À travers les Agences Territoriales de Développement Agricole (ATDA) qui sont disponibles sur toute l’étendue du territoire national, le FNDA apporte des réponses à toutes les préoccupations du secteur agricole.