L’Infosec de Cotonou a abrité ce mercredi 26 mai 2021, la cérémonie de lancement de la formation des agents des banques, partenaires du Fonds National de Développement Agricole (FNDA). Placée sous le thème « Financement des chaînes de valeur des filières phares du Pag-volet Agricole », cette formation qui se déroulera du 26 au 28 mai 2021 permettra de renforcer les capacités des agents des institutions financières sur le financement agricole.

Au cours du Conseil des Ministres du 29 juillet 2020, le gouvernement béninois a adopté des mesures complémentaires de soutien aux Petites et Moyennes Entreprises des secteurs agricoles et agro-industriel. Ces mesures devraient en principe permettre un financement plus significatif des entreprises agricoles. Mais force est de constater que l’impact de ce dispositif sur l’accès des PME agricoles et agro-industrielles n’est pas perceptible. Cette situation pourrait se justifier par les nécessaires tractations entre d’une part le FNDA et les Ministères des Finances et l’agriculture et d’autre part les banques afin de rendre opérationnelle ces mesures.

C’est pour cette raison que le FNDA a organisé cette formation à l’endroit des banques qui selon Valère Houssou, Directeur Général du FNDA, se penchera sur les chaines de valeur agricoles de quatre filières phares ciblées par le Gouvernement à savoir : l’ananas, l’anacarde, le riz et l’aviculture. <<Elle est la première d’un vaste plan de formation que prévoit le FNDA au profit des banques partenaires pour faire de leurs agents des banquiers agricoles>>, va-t-il expliquer.

Pour lui, ces assises donneront à coup sûr un nouvel élan pour mieux comprendre la compétitivité et les risques sectoriels. A cet effet, ajoute-t-il, <<le format de la formation a prévu la présence dans cette salle de promoteurs de chacune des 4 filières citées, et des visites de terrain pour permettre aux participants de toucher du bout du doigt les valeurs et les contraintes auxquels font face les exploitants agricoles dans leur ferme ou leur unité de production>>.

Pour Amouda Céline Saïzonou Akadiri, Directrice Générale Finagro S.A, cette formation prend toute son importance car le secteur agricole regorge d’énormes potentialités qui constituent des niches d’opportunités pour les institutions financières qui sont au cœur du mécanisme de financement de l’économie nationale. <<Elles doivent donc se doter des moyens nécessaires afin de financer les secteurs agricoles et agroindustriel avec le moins de risque possible>>, a-t-elle laissé entendre.

Dans son intervention, Giresse Carell Avokandoto, Président de l’Association Professionnelle des Banques et Établissements Financiers du Bénin a invité les participants à faire montre d’assiduité, d’intérêt et d’interaction afin que ce séminaire qui se veut très pratique et participatif soit un rendez-vous du donner et du recevoir.